Le Tour des femmes du 1er au 14 juillet 2019

Abandon

Bonsoir à toutes et tous,

J’ai la tristesse de vous annoncer l’abandon de l’aventure du Tour des femmes.
Je n’ai pas envie de vous raconter de cracks, alors voilà les différentes raisons de cet abandon.
Nous avons mis beaucoup d’énergie pour organiser ce tour, mais nous ne sommes pas assez nombreuses mobilisées, sans compter celles qui lâchent l’affaire. Les « like » et encouragements à la « c’est super ce que vous faites les filles » ne suffisent pas. J’aurais bien mille balles d’économies à mettre dans cette expérience, mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Avec mes 450 €/mois, suis pas sûre.

Hier, nous avons totalement raté une opération, mais surtout, sur les lieux, nous avons rencontré des femmes blessées par les matraques de Macron. Notre belle aventure était en grand décalage avec leurs souffrances que je comprends très bien. Quand une jeune fille, peintre de son métier, se fait fracasser la main sans pouvoir être reconnue victime. Quand un QG est sauvagement détruit sous les ordres de la préfecture. Quand un autre QG s’attend d’un jour à l’autre au même sort, notre Tour des femmes paraît dérisoire.

Sur chaque étape prévue, nous avons eu des contacts très chaleureux avec les quelques GJ encore présents, mais au fil des jours, l’idée que cela ne sert à rien me taraude. Macron a démantelé la gauche, la droite, et les Gilets jaunes sont en voie d’extinction. Ca ne veut pas dire que la Révolution n’est pas possible, c’est juste raté pour cette fois. C’est raté depuis début décembre en fait, quand Paris n’a pas brûlé.

C’est difficile de faire se rejoindre l’ensemble des luttes contre toutes les injustices que nous vivons. Il n’y a qu’à voir les résultats du dernier scrutin, désastreux, désespérants, et qui n’augurent rien de bon pour l’avenir. On pourra toujours pleurer en 2022, mais si on ne pète pas tout d’ici là, on aura au choix la guerre ou… la guerre. Alors, que chacun reste dans la merde de son niveau social. Que les luttes individuelles ou collectives perdurent sans autre écho que celui des réseaux sociaux. Que les magouilles persistent. Chez les uns, pour s’en sortir malgré tout. Chez les autres, pour nous enfoncer un peu plus. Et le tour sera joué, nous resterons esclaves des situations que l’on nous impose.

Pour ceux qui me connaissent un peu, vous savez ma combativité et la force de mon caractère, mais là, j’ai l’impression de foncer dans le mur, et si on n’est pas plus, ça ne le fera pas. Vous avez vu le nombre de gens capables de descendre dans la rue après la mort des trois sauveteurs en mer ? 15 000 personnes aux Sables d’Olonnes, m’a-t-on dit à la radio. Et je ne parle pas du foot !

Alors voilà, je ne crois pas qu’il soit de bon augure de partir pour un Tour des femmes dans cet état d’esprit et j’en suis totalement désolée, mais je n’ai plus d’énergie.

Je remercie celles et ceux qui y ont cru, nous ont relayées, nous ont aidées avec des idées, des petits gilets, de la peinture et même quelques sous (qui leurs seront rendus pour les dons en ligne).

Rendez-vous à la prochaine révolution, si on est encore là !

zaz

Du 1er au 14 juillet, de Rennes à Paris en passant par le Sud !  

Chaque jour, une étape pour se rencontrer et informer.
Rennes – Ancenis – Niort – Saint Junien – Vers Sainte-Foy-la-Grande – Cognac/Saintes – La Roche-sur-Yon – Donges – Quimper – Côtes d’Armor – Dol-de-Bretagne – Caen – Rouen – Paris

L’idée du Tour est née au sein du groupe Facebook “Vieilles et pas sages” créé à la suite de l’agression par la police de Geneviève Legay, à Nice le 23 mars 2019. Au fil de nos rencontres, du partage de nos expériences et de notre volonté de replacer les combats des femmes dans celui des Gilets jaunes, l’idée du Tour est devenue réalité. 

Le Tour de France se déroulant cette année à l’Est, la moitié du pays sera déjà en jaune. Nous jaunirons donc l’Ouest, par les côtes, avec une descente par les terres depuis Rennes.
Nous partons en camion jaune et celles et ceux qui souhaiteront se joindre à nous pour 1, 2, 3 étapes ou tout le Tour sont les bienvenus pour une sorte de caravane du Tour !

Au cours du voyage, nous diffuserons de l’info sur :

• les lois, les réformes en cours et à venir, l’ISF, les retraites, le chômage, les services publics 
• les luttes des femmes, les mères seules (ou pas), les AVS, les soignantes, les femmes de chambre, les précaires, les battues, les jeunes, les vieilles 
• le mouvement des Gilets jaunes, les actions, les revendications, la répression, les blessés

Nous souhaitons également réaliser un film sur l’évènement, les rencontres et témoignages qu’il aura suscités.

Il suffira d'un gilet

Là où cela sera possible, nous pourrons projeter le film « Il suffira d’un gilet », réalisé en grande partie à l’Ouest.

 

Et bien sûr, nous serons là aussi pour faire la fête !

 

Pour nous contacter et nous suivre   https://www.facebook.com/letourdesfemmes/ 
et sur https://letourdesfemmes.fr
ou infos [@] letourdesfemmes.fr

Le parcours du Tour / Environ 2 000 km

Rennes – Ancenis – Niort – Saint Junien – Vers Sainte-Foy-la-Grande – Cognac/Saintes – La Roche-sur-Yon – Donges – Quimper – Côtes d’Armor – Dol-de-Bretagne – Caen – Rouen – Paris
soit 13 étapes.